lundi 19 juin 2017

Délices de printemps

Juste quand le printemps est sur le point de tirer sa révérence pour laisser la place à l'été, je termine cette broderie d'après une grille de Marie Suarez.
 
 
C'est un mélange de petites croix (pour l'encadrement et le lettrage) et de broderie traditionnelle.
 
 

J'aime bien ces modèles de Marie Suarez,
j'ai déjà brodé l'été... il y a longtemps... J'espère ne pas mettre 3 ans pour monter cette broderie en coussin comme pour la première.

Et puis, je songerai à broder le volet automnal de la série... peut-être...

11 commentaires:

  1. Magnifique, le cerisier est impressionnant, toutes ces fleurs sont parfaitement ressemblantes, tu auras un merveilleux coussin !

    RépondreSupprimer
  2. your stitching is so beautiful such lovely flowers and the blossom tree is lovely too

    RépondreSupprimer
  3. J'adore, le cerisier et ses points de noeuds est impressionnant.
    On dirait des ATC, j'adore
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  4. ces motifs dégagent tant de fraîcheur qu'ils apportent le bien être rien qu'en les regardant ...
    trop joli, j'adore!

    RépondreSupprimer
  5. il serait dommage de t’arrêter en si bon chemin. Je t'encourage vivement à poursuivre les autres volets.

    RépondreSupprimer
  6. En voilà des points de nœud ! toutes ces fleurs sont très réussies et jolies !

    RépondreSupprimer
  7. Il est superbe ce printemps de Marie SUAREZ, tout comme les 3 autres saisons. Ah oui, il ne faut pas t'arrêter en si bon chemin.
    Ton article réveille à nouveau mon envie d'attaquer certains modèles de son livre "brodés au fil des saisons".

    RépondreSupprimer
  8. J'adore! tes combinaisons de roses et vert sont toujours réussies!

    RépondreSupprimer
  9. c'est superbe,çà donne envie de se lancer!!

    RépondreSupprimer
  10. Qu'elle est jolie cette broderie, j'aime particulièrement les roses trémière.

    RépondreSupprimer
  11. Magnifique broderie
    Bonne journée
    Marie-Claire

    RépondreSupprimer

Merci, c'est très sympa de laisser une trace de ton passage